CHRONIQUES SUR LE DEUIL

L'enfant au salon funéraire

Nous pouvons être très embêtés quand vient le temps de décider si nous amenons notre enfant au salon funéraire. Est-ce que ce sera significatif pour lui d'être présent ? Sera-t-il effrayé devant le cercueil ?  Y a-t-il des risques à l'exposer à tant de souffrance ? Nous hésitons puisque nous ne voulons surtout pas perturber notre enfant. Or, il n'y a rien de malsain à ce qu'il assiste aux cérémonies d'adieux. 

Alors, nous l'amenons ou pas ? Cette décision nous appartient puisque que nous connaissons mieux que quiconque notre enfant. Et pour choisir, certaines réflexions peuvent nous éclairées. Pour commencer, avons-nous demandé à notre enfant ce qu'il souhaite ? Manifeste-t-il le désir d'être présent ? Écoutons-le, sa réponse pourra nous guider.

S'il souhaite venir avec nous, est-il préparé à ce qui l'attend ? Expliquons-lui comment ça se passera au salon funéraire: les gens en file, l'exposition du corps, les photos comme souvenirs, les fleurs en guise de soutien, les nombreuses poignées de mains,... Énumérons quelques personnes qu'il connaîtra. Disons-lui qu'il y aura des étrangers. Précisons que certaines personnes pleureront et que lui même pourra se sentir triste. D'ailleurs, assurons-nous qu'une personne sera disponible pour notre enfant afin de le rassurer et l'encadrer.

S'il ne souhaite pas aller au salon funéraire, ressent-il le besoin de dire à sa façon ses adieux ? Souhaite-t-il contribuer au rituel ? Il aimerait peut-être faire un dessin ou choisir une photo que nous pourrions mettre dans le cercueil. Aussi, à notre retour, pourquoi ne pas lui parler du déroulement de la cérémonie ? 

Quelle que soit notre décision, intéressons-nous à la façon dont notre enfant choisit de composer avec ce départ. Ses idées florissantes ne connaissent pas les conventions de notre monde d'adultes. Donnons donc à notre enfant l'occasion d'être entendu et laissons-nous surprendre, une fois de plus, par sa spontanéité.

Mélissa Raymond
Travailleuse sociale
819.434.2033
melissa_raymond@outlook.com

Retour à la liste des chroniques

Mélissa Raymond
Chroniques par :

Mélissa Raymond

travailleuse sociale.

SOUTIEN AUX ENDEUILLÉS