CHRONIQUES SUR LE DEUIL

Mon premier Noël sans toi

La magie de Noël. Celle qui nous rend fébriles et légers... Elle s'éteint dans le cœur de ceux qui sont en deuil. La période des fêtes se vit bien différemment lorsque nous venons de perdre une personne importante. Nous ne parvenons pas à ressentir la joie de partager et le plaisir de se réunir. Bien au contraire, nous nous sentons anéantis et chaque préparatif, chaque tradition nous rappellent douloureusement l'absence de l'autre.   

Notre vécu intérieur contraste violemment avec l'atmosphère de réjouissance et de convivialité. Nous sommes écrasés par le poids de notre tristesse. Assombris par le manque, par le vide. Nous éprouvons une vive réticence à participer aux préparatifs de Noël. L'anxiété nous submerge devant cette nouvelle réalité. Il y a un immense fossé entre notre douleur et l'ambiance festive... Cette période semble à la limite du supportable.

Nous ne pouvons toutefois pas y échapper. Et faire comme si rien n'avait changé nous place devant d'énormes malaises. Pourrions-nous plutôt aborder cette période avec douceur et souplesse ? Comme notre deuil siphonne grandement notre énergie et que notre humeur fluctue sans cesse, donnons-nous la permission d'en faire moins qu'à l'habitude. Permettons-nous de choisir - au gré de nos émotions - ce qui est convenable pour nous et avisons nos proches. Modifions quelque peu nos traditions. Profitons-en pour honorer la personne décédée : un toast en son nom, un moment de recueillement, ... Si nous avons le droit d'être triste, de pleurer, nous avons également le droit de rire et de nous amuser, sans culpabilité.

Ce premier Noël sans l'autre sera certainement bouleversant. Il n'est pas là... et n'y sera plus jamais... C'est si douloureux à concevoir mais, en même temps, c'est en quelque sorte aidant pour cheminer. Nous intégrons progressivement le fait que notre perte est permanente... Souvenons-nous simplement que la souffrance, elle, est passagère.   

Mélissa Raymond
Travailleuse sociale
819.434.2033
melissa_raymond@outlook.com

Retour à la liste des chroniques

Mélissa Raymond
Chroniques par :

Mélissa Raymond

travailleuse sociale.

SOUTIEN AUX ENDEUILLÉS